Alain Rayes veut des actions plus concrètes à la frontière

Ottawa, ONTARIO, on 18 February, 2020. © HOC-CDC Credit: Christian Diotte, House of Commons Photo Services

Alain Rayes déplore que Justin Trudeau fasse passer les gens qui entrent illégalement au pays en provenance des États-Unis avant les réfugiés qui fuient la terreur. 

Le débuté de Richmond-Arthabaska pointe du doigt que depuis dimanche dernier, il est de nouveau possible d’entrer au Canada de manière régulière par le chemin Roxham pour faire une demande d’asile. 

« Cet enjeu peut nous sembler loin de notre quotidien, mais cela a des effets directs sur les finances publiques du gouvernement. Quand Justin Trudeau échoue à protéger la frontière, cela coûte 1,6 milliard de dollars aux contribuables canadiens et contribue inutilement aux abus du système d’asile du Canada. Cela crée un système à deux vitesses qui pénalise les gens qui veulent bien faire les choses. Nous réclamons du gouvernement fédéral qu’il applique l’Entente sur les tiers pays sûrs afin de mettre fin aux passages illégaux. C’est le temps d’agir pour protéger nos frontières », a indiqué M. Rayes.

Ce dernier ajoute que les délais de traitement des demandes de réfugiés ont augmenté du tiers en 2018, les faisant passer à 20 mois.