« C’est le temps d’entendre le cri du coeur du personnel enseignant »

Les enseignants des Bois-Francs veulent se faire entendre à l’aube des négociations pour le renouvellement de leur convention collective. 

C’est pourquoi le Syndicat de l’enseignement des Bois-Francs (SEBF-CSQ) représentant les enseignants du Centre de services scolaire des Bois-Francs s’est rendu aux bureaux du député Éric Lefebvre pour marquer le dépôt de leurs demandes. 

La présidente du SEBF-CSQ, Nancie Lafond, a dit que « c’est le temps d’entendre le cri du coeur du personnel enseignant » et que « la partie patronale doit comprendre qu’il n’y a qu’en améliorant les conditions de travail qu’on arrivera à renverser la tendance » de la pénurie de main-d’oeuvre.

Parmi leurs demandes : revoir la composition des classes et ajuster la taille des groupes ainsi qu’alléger leurs tâches.

On rappelle que leur convention collective vient à échéance le 31 mars 2023.