Corps retrouvé à Nicolet : des ex-conjointes du père affirment avoir subi de la violence

Des ex-conjointes de Pascal Martel, cet homme accusé d’outrage sur un cadavre à Nicolet, ont dénoncé les atrocités qu’elles ont vécues auprès de cet homme.

Ces trois femmes se sont confiées à Radio-Canada, jeudi, au palais de justice de Trois-Rivières dans le dossier de l’accusé. 

Elles parlent de violence, d’abus et de contrôle ainsi que de peur de mourir.

Martel a d’ailleurs eu quatre enfants, avec quatre femmes différentes qui sont tous nés en 1988. 

L’une d’elles a dit de lui qu’il était l’homme le plus atroce du Québec. 

On rappelle que le un corps a été découvert dans sa cour arrière la maison où habitait Martel.

Il pourrait s’agir de son locataire, Florent Dumas, un homme avec une déficience intellectuelle qui n’avait pas été vu depuis un certain moment. 

Dans ce dossier, le fils de Pascal Martel, Jason, est aussi accusé de ce crime.

Ce dernier a été libéré mercredi sous certaines conditions. 

Le père, lui, est toujours détenu.