Cour supérieure | Constructions Pépin et Fortin réclame 1,4 M$ au ministère des Transports

Image d'illustration par Despositphotos

La compagnie Constructions Pépin et Fortin de Saint-Christophe-d’Arthabaska s’est tournée vers les tribunaux pour que le ministère des Transports lui verse le 1,4 M$ manquant d’un contrat de 32,4 M$.

Selon la demande introductive d’instance qui a été déposée en Cour supérieure le 24 novembre dernier, le contrat était pour « la construction d’un nouveau garage et d’une nouvelle aérogare à l’aéroport de Salluit dans la MRC de Kativik »

Les travaux ont débuté en mai 2018 et se sont terminés en février 2022.

À la fin de ceux-ci et selon « l’attestation de conformité d’un entrepreneur de la CNESST », le montant du contrat avant taxes était de 26,3 M$.

De son côté, la compagnie de la région n’a pas semblé arriver au même montant et a facturé 32,4 M$ au ministère, mais n’a reçu que des « paiements totalisant 30,9 M$ ». 

Le ministère ne donne pas suite à la mise en demeure

Voyant qu’il manquait encore un  important montant à payer, le 5 juillet dernier, le procureur de Constructions Pépin et Fortin a envoyé une mise en demeure « adressée à la Direction des projets aéroportuaires, en joignant le ministère des Transports et de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports […] à payer le solde dû », à la compagnie de la région. 

Selon le document judiciaire, le ministère a répondu quelques jours plus tard « dans une lettre transmise par courriel au procureur de Constructions Pépin et Fortin […]  qu’il ne donnerait pas suite à la mise en demeure. » 

Jointe par téléphone, la direction de Constructions Pépin et Fortin a indiqué qu’elle ne ferait pas de commentaires à propos de la poursuite étant donné que celle-ci est en processus judiciaire.

Par courriel, le bureau du ministère a également mentionné qu’il « n’émettrait aucun commentaire », car c’est  actuellement devant les tribunaux.

Un autre dossier devant les tribunaux

Dans les dernières années, Constructions Pépin et Fortin avait réclamé 1,6 M$ au ministère des Transports en lien avec  la modernisation de la halte routière de Villeroy, située sur l’autoroute 20 Ouest, en 2019.

Ce dossier n’est toujours pas réglé.