Crise du logement : pire que l’an passé

À un peu plus d’une semaine du 1er juillet, la crise du logement s’annonce plus ardue que l’an passé dans la région. 

L’Office d’habitation Victoriaville-Warwick a rapporté que 150 ménages sont toujours en attente d’un logement subventionné en plus de 11 ménages qui risque d’être à la rue le 1er juillet. 

Depuis le 1er janvier 2021 jusqu’à la mi-juillet, l’Office a reçu 212 demandes de logements alors qu’à pareille date l’an passé c’était 199.

À l’Office régional d’habitation de L’Érable, la directrice générale, France Pellerin, a indiqué qu’il n’y a plus aucun logement de disponible pour le moment sur son territoire.

Elle a fait savoir que la crise est pire que l’an passé, car il n’y a plus de logement de disponible et que les prix sont très élevés.