Des éducatrices soulagées. Des parents aussi.

C’est un grand soupir de soulagement que les parents ont du pousser hier lorsqu’ils ont appris que la grève dans les CPE était maintenant derrière eux.

La présidente du Syndicat des travailleuses en CPE du Coeur du Québec, Suzy Gaillardetz, explique ce qu’il y avait dans l’entente de principe qui a amené les éducatrices à voter en faveur de cette nouvelle convention collective.

D’ailleurs, les éducatrices étaient soulagées lorsqu’elles ont accepté l’offre en fin de semaine.

On rappelle que cette grève était pour la convention collective qui était échue depuis mars 2020 et que d’ici moins d’un an, les syndicats  vont commencer à prendre les nouvelles demandes.