Des maisons de plus en plus dispendieuses

Les ventes de résidence ont reculé de 45 % à Victoriaville en septembre dernier par rapport à septembre 2020.

Vingt-deux maisons unifamiliales ont été vendues en septembre dernier alors qu’il y a un an, c’était 40.

Un chiffre qui était toutefois relativement élevé à cette période de l’année. 

Le prix médian est passé de 182 000 $ l’an passé à 272 500 $.

Selon le directeur de l’analyse du marché de l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec, Charles Brant, la situation n’est guère encourageante.