Des temps difficiles pour les producteurs

Oeufs

Un producteur de la région a dû payer le tarif punitif de 35 % imposé par Ottawa sur les engrais russes malgré qu’ils avaient été commandés avant le conflit. 

C’est ce qu’a confié au Journal de Montréal André Normand qui produit du soya, de céréales et d’œufs à Saint-Valère. 

M. Normand a estimé que le prix de la moulée pour nourrir ses poules avait grimpé de 400 $ à 650 $ la tonne, soit 250 $ de plus. 

Il a fait savoir que ce sont les producteurs qui « mangent » la facture, mais qu’en fin de compte, ce sont aussi les consommateurs qui payeront.