« En 2022, si on n’a pas un réseau cellulaire adéquat, ça devient un frein »

Photo : Arsenal Media

Élu président de la Table des MRC du Centre-du-Québec depuis le 30 septembre, Antoine Tardif fera de la couverture cellulaire partout sur le territoire l’une de ses priorités.

Celui qui est aussi maire de Victoriaville a mentionné que la qualité d’un bon réseau cellulaire est aussi une question de sécurité.

Jusqu’ici, le Centre-du-Québec est la seule des 17 régions du Québec à avoir entièrement cartographie son territoire afin de connaître les endroits où le service cellulaire est déficient.

C’est pourquoi la Table veut être une région pilote afin qu’elle puisse mettre en oeuvre un plan et ainsi devenir la première région entièrement branchée au Québec. 

En 2018, l’évaluation des coûts pour la couverture cellulaire s’élevait à 13, 2 M$. Des chiffres qui seront toutefois à revoir et qui seront plus élevés.

Antoine Tardif a également mentionné qu’une fois que le conseil des ministres allait être formé jeudi, des procédures seront entamées afin que la région soit la première entièrement branchée.