« En raison des problèmes de drain, les animaux se réveillent avec les pattes dans l’eau »

Image d'illustration par Despositphotos

La SPA Arthabaska peine à joindre les deux bouts selon la directrice générale par intérim, Annie Verreault.

Cette dernière a fait savoir qu’il n’était pas rare que les animaux se retrouvent les pattes dans l’eau en raison des problèmes de tuyauteries de la bâtisse.

Pour 2023, la direction souhaite récolter près de 200 000 $ pour apporter des réparations majeures à l’établissement.

Une campagne de sensibilisation devrait être lancée sous peu pour tenter d’améliorer les conditions dans lesquelles se trouvent les animaux.