« La recette miracle, je ne l’ai pas » – Antoine Tardif

Photo : Arsenal Media

C’est vendredi que l’unité d’hébergement temporaire fermera ses portes à Victoriaville.

Depuis son ouverture à la fin de décembre, 39 personnes y ont passé la nuit.

Ce chiffre démontre que le problème de l’itinérance est toujours présent et cette fermeture n’aidera pas la situation.

Certes, les minimaisons de Mike Ward ont aidé, mais le maire, Antoine Tardif, reconnaît que la situation n’est pas encore réglée. 

Ils sont plusieurs acteurs du milieu à tenter de trouver des solutions à l’itinérance dans la ville.

On rappelle que l’enveloppe budgétaire pour cette unité provenait du CIUSSS MCQ, mais qu’elle était insuffisante pour couvrir une année complète. 

L’unité d’hébergement temporaire devrait ouvrir à nouveau cet automne.