« La troisième vague frappe moins la région, mais la situation peut changer très rapidement » – Dre Marie-Josée Godi

Marie-Josée Godi au Centre communautaire d'Arthabaska

En conférence de presse cet après-midi, la directrice de la santé publique au CIUSSS MCQ, la Dre Marie-Josée Godi a indiqué que l’impact de la troisième vague ne semblait pas frapper la région, mais que tout peut changer très rapidement. 

Elle a rappelé qu’il y a quelques jours à peine, les variants qui avaient été détectés par criblage n’étaient que de 16 et que maintenant ce nombre est de 144. 

« Comme déclaré par le ministre de la Santé mardi, nous n’hésiterons pas à intervenir de façon plus sévère pour que les mesures soient respectées, ce qui peut aller jusqu’à la fermeture temporaire d’un milieu », a-t-elle indiqué. 

Par ailleurs, grâce aux 27 000 nouvelles doses de vaccins qui arriveront au cours des prochains jours, de nouvelles plages horaires seront disponibles sous peu.

De ce nombre, près de 11 000 doses concerne le fabricant AstraZenaca, des doses qui seront utilisées pour le sans rendez-vous chez les plus de 55 ans.

Le CIUSSS-MCQ n’offrira pas la vaccination sans rendez-vous en continu, les personnes intéressées devront se présenter à une date précise sur un site près de chez eux. Les sites de vaccination seront précisés sous peu.

  • 8 avril à Shawinigan
  • 9 avril à Drummondville et Shawinigan
  • 10 avril à Drummondville
  • 11 avril à Trois-Rivières
  • 12 avril à Victoriaville

Le CIUSSS MCQ prévoit que 100 000 personnes devraient être vaccinées d’ici vendredi, ce qui représentera 20 % de la population.