Le manque de personnel nuit à trouver des solutions à l’engorgement des urgences

La présidente-directrice générale du CIUSSS MCQ a fait savoir qu’avec son organisation elle tentait de mettre en place d’autres solutions pour désengorger les urgences. 

Toutefois, Nathalie Peticlerc reconnaît que le manque de personnel freinait le processus. 

C’est ce qu’a confié à Radio-Canada celle qui est en poste depuis le début d’août.

Mme Petitclerc propose que les patients qui sont urgents soient dirigés vers les hôpitaux et que ceux qui peuvent être traités dans la communauté puissent y aller. 

Augmenter les soins à domicile est aussi parmi les pistes de solutions proposées.

La PDG appréhende également la saison de la grippe qui approche et espère, entre autres, que les services soient optimaux.