Le nombre de suicides est en baisse dans la région

Le nombre de suicides a légèrement diminué dans la région en Mauricie / Centre-du-Québec en 2018, année pour laquelle les données les plus récentes sont disponibles.

Ainsi, on dénombrait 64 décès par suicide dans la région en 2018, soit 6 de moins que l’année précédente.

Il s’agit d’une baisse encore plus importante comparativement aux 83 décès recensés en 2016.

Ces chiffres ont été dévoilés alors que se déroule la 31e édition de la Semaine de prévention du suicide dans la province.

Dans l’ensemble du Québec, 1054 suicides sont survenus en 2018 comparativement à 1058 pour l’année précédente. Ces données confirment la tendance des dernières années à l’effet que le taux de mortalité par suicide se stabilise dans la majorité des groupes d’âge.

Chez les hommes âgés de 35-49 ans, une légère baisse est observée. C’est encore chez les 50-64 ans, tant pour les hommes que pour les femmes, que s’observent les taux les plus prononcés.

Constats préliminaires quant à l’impact de la pandémie

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, l’AQPS est en lien étroit avec le Bureau du coroner, qui surveille de près l’évolution des décès par suicide. Jusqu’ici, les observations des 85 coroners répartis dans toutes les régions du Québec ne laissent soupçonner aucune hausse des suicides en 2020. Il est cependant prématuré de tirer des conclusions définitives, puisque 75 % des investigations des coroners pour 2020 sont encore en cours à ce jour. « Plusieurs facteurs de protection pourraient expliquer le fait qu’on ne constaterait pas d’augmentation des suicides pendant la pandémie, malgré l’accentuation de facteurs de risques associés au suicide, notamment l’isolement, le stress et l’anxiété.

La capacité de la population à s’adapter aux mesures sanitaires, l’appel massif de la population à se tourner vers les ressources d’aide et l’espoir, car on sait qu’il y aura éventuellement une fin à la pandémie, ont certainement contribué à adoucir les facteurs de risques », souligne le directeur général de l’AQPS, Jérôme Gaudreault.