Les compagnies d’entretien ménager respirent, enfin

Les compagnies d’entretien ménager commencent enfin à respirer après une année des plus folles. 

Avec la vaccination de plus en plus répandue et par conséquent, moins de cas de COVID-19, les compagnies demandent moins que leurs bureaux soient entièrement désinfectés comme ce fut le cas dans les derniers mois. 

Poignées de porte, interrupteurs, téléphones, souris… devaient toujours être désinfectés lors de la dernière année en plus du ménage habituel.

Les heures supplémentaires ont également diminué pour les compagnies d’entretien qui étaient frappées d’une forte demande, en plus d’avoir à composer avec la pénurie de main-d’oeuvre qui frappe la région.