Les frais de retard n’existent plus dans les bibliothèques de Victoriaville

Depuis le début de l’année, les frais de retard ont été abolis dans les bibliothèques de Victoriaville.

La Ville rejoint donc 45 % des bibliothèques de la province qui ont mis en place cette mesure pour favoriser l’accès et le savoir à la culture.

Cette mesure provient du mouvement Fine free library.

« Nous demeurons convaincus que les abonnés auront suffisamment de considération l’un envers l’autre et respecteront la date d’échéance de leurs emprunts », a expliqué le maire de Victoriaville, Antoine Tardif.

À noter qu’il faut tout de même s’acquitter des frais déjà accumulés depuis avant le 1er janvier dernier.