Les parents pourraient devoir assurer le transport de leurs enfants vers l’école

Photo: courtoisie

En raison de la difficulté de recruter des chauffeurs en plus des obligations liées au confinement, les parents des élèves du Centre de services scolaire des Bois-Francs doivent envisager un plan B si une rupture de service devait se produire prochainement. 

C’est le conseil qu’a envoyé la direction du CSSBF.

La directrice du service de transport de l’organisation scolaire, STOS, Marie-Claude Turbide, confirme que jusqu’ici tout s’est bien déroulé, mais prévient qu’un bris de service peut survenir. 

Si un bris de service venait qu’à se produire, les parents seront avisés par courriel.