Les Plessisvillois se préoccupent de leur église

Ils étaient environ 130 personnes mercredi qui ont répondu à l’invitation de la Ville et de la Paroisse de Plessisville pour discuter de l’avenir de l’église Notre-Dame de Fatima. 

Le maire de la Ville, Pierre Fortier, a pour sa part rappelé aux participants que le statu quo n’était plus possible pour assurer sa pérennité.

Il souhaite  préserver son patrimoine religieux tout en lui donnant une nouvelle vocation qui soit viable, sur le plan économique et sur le plan social.

Pour ceux qui ne pouvaient s’y rendre, un sondage sera diffusé sur les plateformes d’information municipales.

Les conclusions de la consultation publique seront compilées dans un rapport à paraître d’ici la fin de l’année.