Lutte au racisme – vers une évolution tranquille; ouverture des restaurants à venir et rassemblements intérieurs bientôt permis

Photo: capture d'écran

Le premier ministre François Legault a affirmé que le Québec est dû pour une évolution tranquille et qu’il allait mettre en place une politique contre le racisme. Il a entre autres écouté ministres et des députés qui ont été victimes de racisme et trouve cette situation préoccupante.

« Si on veut être capable de mettre fin au racisme au Québec, il faut être clair, on ne fait pas le procès des Québécois. Une grande majorité des Québécois ne sont pas racistes, mais il y a du racisme au Québec. On doit éviter de se diviser sur un ou plusieurs mots. On s’entend pour dire qu’il faut faire quelque chose. »

Le premier ministre se décrit comme un pragmatique et veut des solutions dans plusieurs secteurs. « Il faut faire la lutte à ce mal qui gruge notre société. » Il a cité des exemples de succès de lutte pour l’égalité: nos ancêtres qui se sont battus pour les droits des francophones ou encore la lutte pour les droits des femmes. « On peut être fiers que notre société ait progressé. On a le devoir, ensemble, de faire la lutte au racisme au Québec et d’avoir cette évolution tranquille. Ce n’est plus tolérable au Québec. »

Manifestations en contexte de pandémie

Le premier ministre a fait le choix de ne pas intervenir à propos des rassemblements massifs qui se sont déroulés dans le cadre des manifestations anti-racistes. Sans les encourager pour des raisons sanitaires, il juge qu’il est important de ne pas les interdire.

Le déconfinement se poursuit

Enfin, le premier ministre affirme que les données sont très encourageantes, avec des nombres à la baisse malgré le déconfinement. Plus tard aujourd’hui, on donnera donc des détails à propos de l’ouverture des restaurants et un assouplissements des règles sur les rassemblements familiaux et entre amis à l’intérieur.