Manque de profs, les intervenants en toxicomanie viennent en renfort

Des intervenantes en prévention des dépendances d’Action Toxicomanie sont allés prêter main-forte dans le milieu scolaire afin d’éviter les bris de service dans les écoles des régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

C’est ce qui s’est passé lors des dernières semaines. 

D’autres intervenants devraient le faire au cours des prochaines semaines si la situation ne se stabilise pas. 

La directrice générale d’Action Toxicomanie, Emilie Poisson, a indiqué qu’il était approprié et naturel que ce soit des intervenants qui se trouvent auprès des jeunes puisqu’ils ont déjà un pied à terre dans les écoles.

L’an passé, l’organisme a célébré son 30e anniversaire.