Moments difficiles pour les proches aidants dans la région

Une vague d’épuisement s’est fait ressentir chez les proches aidants de la région.

C’est ce qu’a constaté la directrice générale de l’Association des proches aidants Arthabaska-Érable, Linda Boucher.

La situation revient toutefois à la normale, mais lentement selon elle. 

En cette Semaine nationale des proches aidants, peu le savent, mais il n’y a pas d’âge pour le devenir. 

Au Québec, il n’y a pas de registres pour les proches aidants, mais un plan d’action a été déposé il y a quelques jours dans lequel on songe à en faire un.