Mort dans les bois à Saint-Ferdinand | Le DPCP détermine s’il y aura des accusations contre les policiers impliqués

Photo: courtoisie

Le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) a complété son enquête sur la mort d’un homme de 25 ans à Saint-Ferdinand le 9 octobre dernier et c’est maintenant au Directeur des poursuites criminelles et pénales  (DPCP) de déterminer s’il y aura des accusations contre les policiers impliqués. 

On rappelle que peu après minuit, les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) ont procédé à l’arrestation d’un homme de 25 ans pour conduite avec les capacités affaiblies sur la route 263, à Disraeli. 

L’homme a été transporté au poste de la SQ, où il a fourni les échantillons d’haleine qui a révélé qu’il dépassait la limite permise.

Il a été libéré par la suite et les policiers l’ont raccompagné à son domicile, à Saint-Ferdinand. 

Un proche de l’homme a appelé les policiers peu de temps après, inquiet de sa situation.

Lorsque les hommes de loi sont retournés chez lui, il a pris la fuite dans les bois et a été retrouvé mort vers 8 h. 

Le BEI a rappelé qu’aucune information sur les faits ou sur l’enquête ne sera divulguée étant donné que le « rapport produit n’est pas public puisqu’il contient des renseignements sensibles et nominatifs, des déclarations des personnes impliquées et des témoins de même que des éléments de preuve. »