Nouveau casse-tête pour les associations sportives

Bien qu’il est maintenant possible depuis hier de disputer des rencontres, les dirigeants des différentes associations sportives ont maintenant un nouveau défi devant eux 

Ils doivent composer les horaires des rencontres avec moins d’entraîneurs sous la main d’avant la pandémie.

Il faut aussi ajouter le nombre d’arbitres qui a chuté dramatiquement. 

Certains sont entraîneurs, mais aussi arbitres et doivent composer entre ces deux fonctions. Très souvent, ils vont décider de se retrouver derrière le banc plutôt que le sifflet à la main. 

On rappelle que la reprise des tournois et prévue pour le 28 février.