Parc éolien d’Arthasbaska | Une nouvelle peu réjouissante pour l’UPA

Image d'illustration par Despositphotos

L’annonce d’Hydro-Québec de la sélection du projet de parc éolien d’Arthabaska ne fait pas l’unanimité, tandis que l’Union des producteurs agricoles réagit avec déception.

Le parc d’une quarantaine d’éoliennes qui verra le jour dans le Centre-du-Québec ne profitera pas aux agriculteurs. Le président de la Fédération de l’UPA du Centre-du-Québec, Daniel Habel, a affirmé qu’avec un tel projet, notre région centricoise pourrait subir, une fois de plus, une perte de superficie en culture.

Bien que quelques-uns de nos membres profiteront des retombées de ce projet, notre région centricoise pourrait subir, une fois de plus, une perte de superficie en culture résultant une diminution de notre capacité en tant que producteurs agricoles de nourrir le peuple québécois.

Daniel Habel

La Fédération de l’UPA du Centre-du-Québec s’est engagée à suivre de très près pour ses membres, les prochaines étapes dans ce projet de parc éolien.

Un fonds pour les agriculteurs

La MRC, qui est actionnaire dans ce projet s’est engagée pour sa part à accompagner les agriculteurs afin de minimiser les impacts sur leurs exploitations agricoles.

Rappelons que plus tôt ce vendredi, on annonçait que le projet qui est retenu compterait entre 37 et 44 éoliennes, d’un un partenariat 50% – 50% entre Boralex et la MRC d’Arthabaska.

Lire aussi – Éolien | Hydro-Québec retient le projet dans Arthabaska