Parce qu’il n’y a pas de honte à parler de dépendances

Ô Rivage lance une campagne de sensibilisation pour faire comprendre à la population qu’il n’y a pas de honte à parler de dépendances.

La directrice générale de l’organisme de prévention des dépendances et de promotion des saines habitudes de vie, Julie Deslauriers constate que c’est encore un sujet tabou.

Certains osent avouer leurs problèmes tandis que pour d’autres, c’est plus difficile.