Plus de pouvoir aux villes selon la représentante de Québec solidaire

La représentante de Québec solidaire dans Arthabaska veut donner un plus grand pouvoir aux villes et municipalités. 

Pascale Fortin et son parti souhaite revoir la fiscalité municipale afin que les municipalités soient moins dépendantes de la taxe foncière. 

Elle soutient que les actions des villes et des municipalités sont toujours limités quant à leurs sources de financement qui repose à 70 % sur la taxe foncière. 

Ce que Mme Fortin déplore, car elles ont les mains liés étant donné que leurs dépenses augmentent avec notamment l’inflation, la hausse du coût du carburant et celle de la construction. 

« Si on veut des villes et des municipalités résiliantes dans notre région et au Québec, il faut leur laisser plus d’autonomie et les moyens financiers pour agir rapidement », a mentionné Pascale Fortin.