Problèmes financiers : Groupe Sélection ne doit pas d’argent à la Ville de Victoriaville.

Photo: Arsenal Média

Bien qu’il bénéficie maintenant de la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (LACC) à la suite d’une décision rendue lundi par le juge de la Cour supérieure, le Groupe Sélection ne doit pas d’argent à la Ville de Victoriaville. 

La Ville a indiqué que « les  taxes  de 2022 ont été payées par le Réseau Sélection et le solde est à 0 $ » pour l’établissement qui se trouve sur la rue Carignan. 

Malgré ses déboires, l’entreprise a tenu à rassurer ses clients alors que dans un communiqué de presse il est écrit que la restructuration financière « n’aura aucun impact sur les opérations dans [ses] complexes et vise principalement les divisions de la construction, du développement et de certaines entreprises de gestion du groupe ». 

Le Groupe Sélection n’a toutefois pas précisé ce qu’il adviendra de ses  quelque 3 000 employés dans ses 48 RPA au Québec.