Santé mentale | « On a régressé à cause de la pandémie »

Image d'illustration de Despositphotos

Bien que la COVID-19 est toujours là, mais pas aussi présente, la directrice du groupe d’entraide l’Entrain de Victoriaville affirme qu’il reste encore beaucoup de travail à faire pour les personnes aux prises avec des troubles sévères de santé mentale.

Jeudi, l’organisme fêtait ses 30 ans d’existence et Véronique Lenoir qui y travaille depuis 1999 revient sur les derniers mois. 

La directrice ajoute que l’inflation a beaucoup d’impacts sur les personnes ayant des troubles de santé mentale. 

Jeudi, l’Entrain a dévoilé son nouveau logo alors qu’un arbre représente maintenant l’organisme. 

« L’arbre se confond à l’humain. Il croît, se développe, évolue et prend une dimension singulière au fil des années. Son histoire est unique et il est confronté tout au long de sa vie à l’ardeur et la beauté de chacune des saisons. Celui-ci, pour survivre, doit se munir d’une armure pour faire face aux éléments de la nature », a expliqué Mme Lenoir.