Situation déjà difficile pour les infirmières dans les établissements hospitaliers

Mercredi dernier, la présidente par intérim de la FIQ de la Mauricie/Centre-du-Québec, Patricia Mailhot, annonçait que l’été serait difficile dans les établissements de la région en raison du manque d’infirmières qu’il allait y avoir sur le plancher.

Ce fut déjà difficile pour la longue fin de semaine qui vient de se terminer alors que certaines se sont fait payer du temps double samedi et dimanche, ce qui n’est pas dans les normes des conventions, pour s’assurer de combler toutes les heures disponibles. 

Ça s’est produit, entre autres, au CHSLD du Chêne à Victoriaville et à l’hôpital de Drummondville. 

Mme Mailhot croit que l’employeur aurait pu trouver de meilleures solutions.

La présidente par intérim va garder un oeil attentif sur la seconde longue fin de semaine qui arrive.