Surpopulation dans les centres de réadaptation : l’APTS veut des solutions rapides

À la suite de sa sortie sur la place publique dans les derniers jours pour dénoncer la surpopulation des jeunes dans les centres de réadaptation, l’APTS de la Mauricie/Centre-du-Québec a rencontré le ministre délégué de la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant, hier.

La présidente de l’APTS de la région, Véronique Neth, a dénoncé que ces jeunes devaient être dans ces centres de façon transitoire, mais que finalement, certains pouvaient y rester pendant plusieurs mois. 

Ils sont parfois plusieurs au même endroit avec seuls des paravents leur servant de chambre.

Mme Neth espère que la rencontre avec le ministre portera ses fruits. 

Mme Neth apporte d’ailleurs des solutions à cette problématique.