Taux d’occupation élevé à HDA | Difficile d’améliorer la situation

Les années se suivent et se ressemblent à l’Hôtel-Dieu d’Arthabaska, car encore une fois, il fallait être patient lorsqu’on s’y rendait pendant les Fêtes.

Les taux d’occupation ont souvent dépassé les 100 %.

L’urgentologue à Victoriaville, Manon Henri, reconnaît que ce fut des Fêtes occupées, mais qu’il est difficile de faire autrement. 

La docteur a indiqué que cette période de l’année en était une qui était toujours propice aux virus.

À cela, il faut ajouter les rassemblements en lien avec la période des Fêtes.