Un conseiller municipal de Saint-Christophe-d’Arthabaska dans le dossier de cyberpédophilie

La Sûreté du Québec a procédé à une importante frappe en matière de cyberexploitation d’enfants à travers la province.

Fraîchement élu sans opposition, le conseiller municipal de Saint-Christophe d’Arthabaska, Simon Arsenault, fait partie des accusés. 

Selon le Journal de Montréal, il figure parmi la vingtaine d’accusés qui devront répondre à des accusations de possession et de distribution de pornographie juvénile et d’avoir rendu de la pornographie juvénile accessible. 

La Municipalité émettra une communiqué de presse sous peu