Un Princevillois réussit à Hollywood dans les effets spéciaux | « La compagnie a pris des proportions plus grandes que j’avais imaginé »

Crédit photo : Alex Drouin - Monvicto.com

Sébastien Moreau est à la tête de Rodeo FX. Une compagnie dont les principaux quartiers sont à Montréal et qui crée des effets visuels pour les grands du cinéma comme Disney, Amazon et Netflix pour ne nommer que ceux-là. Pourtant, le Princevillois continue de garder les deux pieds  sur terre.

Lorsque monvicto.com s’est entretenu avec lui dans ses bureaux de la métropole en novembre dernier, avant que l’hiver ne s’installe, il n’a jamais  donné l’impression que le succès lui a monté à la tête.

Au contraire. 

Il dégageait l’image d’un homme humble et très terre à terre.

Et, lorsque l’auteur de ces lignes lui a demandé quelques fois s’il se considérait comme un pionnier dans le monde des effets spéciaux au Québec, jamais il n’a répondu par l’affirmative. 

Il a plutôt vanté les qualités du regretté Daniel Langlois. Ce dernier s’est fait connaître dans le monde du cinéma et des effets visuels au début des années 1990 en mettant la province sur la map en lançant un logiciel qui a permis, entre autres, de réaliser Jurasic Park

Pourtant, le Princevillois de 51 ans aurait de quoi se vanter de ses exploits. 

Il suffit seulement de se promener  dans le hall d’entrée de sa compagnie  et de voir les nombreuses récompenses provenant d’Hollywood et les affiches dédicacées des films sur lesquels Rodeo FX a travaillé pour constater sa renommée mondiale.

« La compagnie a pris des proportions plus grandes que j’avais imaginé au départ », dit-il modestement. 

Le départ dont il parle était en 2006, alors qu’il n’avait que 34 ans et qu’il venait de lancer son entreprise dans un sous-sol du Vieux-Port de Montréal, et ce, sans ordinaire et connexion Internet. 

Toutefois, il avait un bon bagage derrière lui. Un très, très bon bagage. 

Il avait passé les dernières années aux États-Unis à travailler avec les plus grands, dont George Lucas (Star Wars) et Peter Jackson (Lord of the Ring).

Aujourd’hui, Rodeo FX compte un peu moins de 1 000 employés et a aussi des bureaux à Toronto, à Los Angeles et à Paris. 

Selon lui, sa compagnie figure parmi le top 15 dans le monde des effets visuels alors qu’on en compte une centaine au quatre coins de la planète.

Lors de l’entrevue, il a confié qu’il aimerait bien être du top cinq prochainement.

Toujours viser le prochain projet

Lorsqu’on lui demande quel est « le » projet coup de coeur parmi tous les films et les séries sur lesquelles sa compagnie a travaillé, Sébastien Moreau y est allé d’une réponse légèrement philosophique.

« Ce sera le prochain projet ! », répond-il, sourire en coin. 

« Je ne suis pas une personne très nostalgique et j’espère que le meilleur est à venir pour nous », ajoute-t-il.

Toutefois, il a mentionné que les films Birdman, The Walk, Blade Runner 2024 et la série Game of Thrones ont été des projets marquants notamment pour la qualité des effets spéciaux qu’on y retrouvait.

Toujours impressionné !

Depuis un peu plus de 20 ans que le Princevillois travaille dans l’industrie du cinéma et qu’il voit passer de nombreux effets spéciaux.

« Ça m’arrive encore d’être surpris et émerveillé [parce ce que l’on peut créer] », s’exclame-t-il. 

Parmi les dernières créations de Rodeo FX qui lui ont fait écarquiller les yeux, celles de la créature Mind Flayer dans la populaire série Stranger Things alors qu’elle décomposait des humains pour qu’ils fusionnent avec elle.

L’effet visuel est en effet très réussi.   

« Et dire qu’on n’avait aucune idée  de comment on allait réaliser la scène! », a-t-il lancé candidement en terminant l’entrevue. 

À lire également |

Effets spéciaux | Un art encore peu compris du public