Un professeur en économie a des doutes sur la filière batterie à Bécancour

Image d'illustration par Despositphotos

Un professeur en économie de l’Université du Québec à Trois-Rivières a soulevé quelques interrogations quant à la filière batterie qui est en train de s’installer à Bécancour.

Au sujet de la pénurie de main-d’oeuvre, Frédéric Laurin a indiqué à Radio-Canada « qu’on amène des entreprises étrangères, des usines d’assemblage qui vont créer des milliers d’emplois, mais on manque d’emplois ».

M. Laurin croit également que l’arrivée de ces grandes entreprises « va tuer notre base entrepreneuriale québécoise formée de PME et en particulier ici dans la région ». 

Il a rappelé que la région s’est grandement améliorée économiquement dans les cinq dernières années, et ce, grâce à des PME.

Il a ajouté que « on est sorti de la dévitalisation économique pour revenir dans un vieux modèle de développement économique basé sur de grandes entreprises ».