Une Plessisvilloise veut démystifier les mythes entourant le syndrome de la Tourette

C’est une femme de Plessisville qui est la nouvelle porte-parole de l’Association québécoise du syndrome de la Tourette.

La comédienne et cascadeuse Andréanne Fortin est atteinte de ce syndrome depuis sa naissance. 

Parmi les objectifs qu’elle s’est fixés, celui de faire connaître davantage ce syndrome.

Le mois de la sensibilisation du syndrome de Gilles de la Tourette a débuté le 15 mai et se terminera le 15 juin. 

C’est pourquoi Andréanne Fortin animera une soirée-bénéfice virtuelle samedi.